Un produit d’emballage à la hauteur est avant tout un emballage qui attire l’attention des consommateurs tout en offrant un conditionnement alimentaire optimal. Le fournisseur packaging et le grossiste emballage alimentaire ne cessent d’innover afin de répondre à cette demande de la clientèle. A quels défis doivent-ils faire face pour trouver l’emballage alimentaire idéal ? Et quelles sont les contraintes à observer pour faire un bon emballage alimentaire ? Les réponses dans cet article.

 

 

 

Le rôle de l’emballage alimentaire

Quelle que soit sa nature et son design, le rôle principal de l’emballage est d’abord de contenir et de protéger les aliments contre les multiples contaminations extérieures : microbes, eau, chaleur, air et humidité. L’évolution du transport et l’exportation des produits a fait que l’emballage soit conçu selon des études plus poussées pour pouvoir conserver les produits plus longtemps. Les emballages sous vide, les emballages sous atmosphère protectrice et les emballages aseptiques ont alors vu le jour.

Le second rôle de l’emballage relève du marketing. Le design des produits d’emballage doit attirer l’attention et véhiculer le bon message au consommateur.

D’un autre côté, la forte sensibilisation des consommateurs vis-à-vis de la protection environnementale a poussé le grossiste en emballage alimentaire à développer des emballages plus respectueux de l’environnement. Les emballages biodégradables et écologiques priment alors sur ceux qui sont en plastique.

 

Les types d’emballage dispo25nibles chez un grossiste d’emballage alimentaire

Pour obtenir un emballage pratique et fonctionnel, il faut d’abord comprendre les métiers de bouche pour lesquels les emballages sont destinés.

Si l’emballage alimentaire est destiné pour la restauration rapide et le fast food, le contenant assurera plutôt le rôle de l’emballage transport. C’est le cas des barquettes alimentaires, des sacs en papier kraft, des boîtes en carton pour frites et burger, les étuis à wrap, les bols et les pots à salades.

Si l’emballage revêt plutôt le sens de packaging alimentaire, le conditionnement des denrées alimentaires doit primer. On retrouve dans cette catégorie les films étirables, les emballages en aluminium, les contenants en verre (bouteilles, bocaux), les boîtes en carton.

Il existe plusieurs types d’emballages alimentaires :

  • De emballages en plastique (en polypropylène ou PET)
  • Des emballages en papier kraft
  • Des emballages en carton solide (pour la pâtisserie, pizza)
  • Des emballages en matières naturelles ou biosourcées (emballage écologique 100% biodégradable comme le bambou, les fibres de canne, l’amidon de maïs ou le palmier).

Tous ces produits sont disponibles en gros chez un grossiste en emballage alimentaire. Avec souvent des offres et des promotions en fonction des quantités commandées. Vous pouvez lire ici un grossiste emballage alimentaire qui propose une large gamme de produits de vaisselle et d’emballage pour professionnels.

 

Les contraintes pour faire un bon emballage alimentaire

Un bon emballage est soumis à diverses contraintes, autres que le design et l’esthétique. Il doit également tenir compte des contraintes environnementales et des lois y afférentes, surtout qu’actuellement, les contrôles sont de plus en plus stricts.

Un bon emballage doit également répondre aux goûts et au choix des consommateurs, qui en général préfèrent les emballages pratiques et réutilisables.

Enfin, il doit véhiculer l’image d’une marque. La personnalisation de l’emballage est donc de mise. Le consommateur choisira un emballage qu’il aura tout de suite identifié, plutôt qu’un autre au format standard et anonyme.

 

Ainsi, l’emballage alimentaire tient une place prépondérante dans la commercialisation d’un produit. Pour suivre la tendance actuelle, il ne faut pas oublier de mentionner les emballages comestibles. Encore peu connus, ils font leur apparition petit à petit et sous différents aspects. Cela peut être l’enrobage des friandises par du chocolat, les vaisselles en céréales ou les emballages à base d’algues. Un concept innovant qui  a parfaitement su joindre l’utile à l’agréable. Alléchant, non ?